Ces trois appliques sont comme trois fées se penchant sur vous, pour vous guider avec leur lumière vers vous-même pour une véritable paix intérieure.

La première applique associe le papier japonais et la paille. J’ai pensé au livre qui m’avait profondément marqué, il y a quelques années « la révolution d’un seul brin de paille » de Masanobu Fukuoka aux éditions Guy Trédaniel. J’ai superposé des couches de paille pour symboliser toutes ces émotions qu’on veut cacher, étouffer, car elles sont douloureuses, gênantes. En prenant ce chemin vers soi, on enlève ces couches de camouflage. On se retrouve face à soi-même, face à face à ces émotions enfouies. En les acceptants, en les écoutant avec bienveillance, elles seront de moins en moins douloureuses, elles s’envoleront et cela nous conduira vers un apaisement, vers une énergie  libératrice représenté ici par la lumière.

La deuxième applique associe le papier japonais et la ficelle. J’ai superposé le tracé des différents méridiens passant le long de notre corps, le symbole du yin et du yang est apparu sur la gauche. Comme le fil d’Ariane, les méridiens sont les voies de notre bien être en permettant à l’énergie de circuler.

La troisième applique associe le papier japonais perforé et des branches d’osier coupés en petits morceaux. La spirale représentée sur cette applique signifie qu’il faut revenir à soi pour un équilibre au niveau du corps et de l’esprit. Les trous sont de plus en plus petits au fur et à mesure qu’on se dirige vers le centre, montrant ainsi que plus on avance vers soi-même, moins les obstacles sont grands. Les petites branches d’osier forment un chemin balisé pour nous guider. Au centre, un cercle pour reprendre la thématique du Mandala (voir article les lampes Ki).

Merci à Brünnhilde Dandin pour les photos.

applicentresoi

applimeridien

applicouche